Alimentation du filtre-presse

Nous réussissons là où d’autres échouent

Les pompes à piston et membrane ABEL sont utilisées depuis les années 1960 en tant que pompes d’alimentation de filtres-presses pour les filtres-presses à chambres. Depuis, plusieurs milliers de ces pompes à piston et membrane dotées d’un équipement spécial sont exploitées dans de nombreux secteurs industriels.

Comment sélectionner la bonne pompe pour l’alimentation du filtre-presse?

Les caractéristiques particulières nécessaires d’une pompe d’alimentation dépendent du mode de fonctionnement du filtre-presse : au début du filtrage, le système a besoin que la pompe d’alimentation puisse fournir un grand débit jusqu’à ce que les toiles filtrantes commencent à se boucher lentement avec les matières solides et que, ce que l’on appelle le gâteau de filtrage, se forme. La résistance de l’ensemble du filtre-presse commence alors à augmenter et avec elle la pression de pompage que la pompe d’alimentation du filtre-presse doit délivrer. En même temps, la pompe doit réduire le débit étant donné que la capacité du filtre-presse baisse.

Les pompes à piston et membrane ABEL peuvent satisfaire les exigences concernant l’alimentation de filtres-presses de différentes manières. Les pompes peuvent être dotées de sondes de pression analogiques et d’un variateur de fréquence pour régler facilement et – plus important encore – pour pouvoir modifier en cas de besoin le débit initial, le point d’inflexion et le débit minimal. Le signal analogique de la sonde de pression est transmis directement au variateur de fréquence. Une commande dédiée n’est donc pas nécessaire pour cette fonction régulatrice. D’une part, cette variante de régulation utilisée sur la pompe d’alimentation du filtre-presse permet d’économiser de l’énergie et d’autre part, ce type de commande par le biais du signal analogique de la sonde de pression permet une adaptation individuelle à la composition et à la consistance des boues de manière à garantir des résultats de filtrage optimaux. Cette capacité est particulièrement utile car il n’est pas toujours possible d’améliorer les caractéristiques de filtrage d’une suspension, donc du fluide à filtrer, en le conditionnant par exemple avec des agents floculants. Dans ce cas, les seules possibilités d’optimisation qui restent sont en effet les toiles filtrantes et la régulation de la pompe d’alimentation.

Le processus de filtrage commande lui-même la pompe d’alimentation

Par rapport à d’autres pompes d’alimentation, dont le débit dépend de la pression contre laquelle elles travaillent, cette aptitude à s’adapter constitue un avantage réel. Surtout lorsqu’il est important d’atteindre des temps de filtrage courts et une haute teneur en matières solides.

Pour les applications où les systèmes électroniques sensibles doivent être évités, ABEL propose des pompes d’alimentation pour filtres-presses avec un système interne de régulation de la course de la membrane. Sur cette variante, lorsque la contre-pression augmente, le débit de la pompe à piston et membrane n’est pas réduit en réduisant le régime de la pompe, mais en réduisant de manière progressive la course de la membrane. Ce procédé simple et efficace représente une variante abordable à longue durée de vie pour des applications industrielles en conditions difficiles dans lesquelles on rencontre souvent des petits filtres-presses à chambres.

Options de contrôle

  • Contrôle du débit par un transmetteur de pression analogique et un convertisseur de fréquence : pompe à piston-membrane CM et HM.
  • Contrôle interne de la course de la membrane de la pompe : Pompe à piston-membrane CM

En savoir plus

Laissez-nous votre numéro, nous vous rappellerons.

Recevez votre offre
Recevez votre offre

En savoir plus

Laissez-nous votre numéro, nous vous rappellerons.